Remonter Les jeux Ma collection

 

Les 330 MB ont été explosés !!La fusion SNK-PLAYMORE

La Neo-Geo est à la base un système d'arcade développé par la firme japonaise SNK : le MVS (Multi Video System). Il permet de manière simple et économique de jouer à un, deux, quatre ou six jeux avec la même borne. Un bouton de sélection permet au joueur de choisir simplement le jeu. Les cartouches sont interchangeables, tout comme les marquees qui présentent les jeux et les touches, ce qui permet une grande modularité pour les exploitants de salle d'arcade, qui n'ont plus besoin de changer de système pour avoir de nouveaux jeux.

Présenté le 31 janvier 1990 à Osaka par SNK (contraction de Shin Nihon Kikaku, nouveau projet japonais), le système Neo-Geo (nouvelle terre) est puissant et ingénieux (M68000 et Z80 boostés, coprocesseurs graphiques et sonores puissants, mémoires énormes des cartouches). A l'écran, ce sont des milliers de couleurs, des scrollings et des zooms hyper fluides, des sprites nombreux et énormes, des digits vocales parfaites, des sons réalistes et des musiques magnifiques. Face à la concurrence de l'époque, aussi bien en arcade qu'à la maison, la Neo-Geo est vraiment au-dessus tout le monde, mais la qualité a un prix : plus de 3000 F pour la console et entre 1490 F et 1690 F pour les jeux. C'est pour toutes ses raisons qu'elle a été rapidement surnommée la Rolls Royce des consoles.

La version console du système MVS est appelée AES (Advanced Entertainment System). Fantasme vidéoludique des joueurs de l'époque, la Neo-Geo permet d'avoir chez soi toute la furie et la qualité des jeux d'arcade. Le design luxueux et la qualité de fabrication sont bien présents. Les manettes géantes et solides rappellent les sticks arcade, ce qui ajoute au plaisir et au confort de jeu absolu.

SNK a marqué son temps et au-delà en apportant son lot d'innovations matérielles et logicielles sur son système. La Memory Card qui permet pour la première fois de sauvegarder sur une carte amovible sa progression (en arcade et sur console) sera reprise sur toutes les consoles suivantes, le premier jeu de baston avec armes blanches et fins mortelles (Samurai Shodown), le premier jeu de baston avec zoom intégral de l'écran et des personnages (Art of Fighting), le premier jeu de baston avec fury (Fatal Fury 2), le premier cross-over en équipe de trois (The King of Fighters 94) et même quelques jeux avec sprites modélisés en 3D pour Viewpoint, Pulstar et Blazing Star, morphing et séquences d'introduction en dessins animés.

Concernant les (énormes) cartouches de jeux, SNK et les autres développeurs, ont lentement mais sûrement fait dans la démesure. Si les premiers jeux faisaient 40/50 MB, la barrière des 100 MB a été franchie en 1992 avec Art of Fighting et Fatal Fury 2. La limite des 330 MB indiquée sur l'écran de démarrage a été dépassée par Real Bout Fatal Fury en 1995. La plus grosse cartouche fait 716 MB : The King of Fighters '2003 sera le dernier épisode sur Neo-Geo. Le jeu avec la plus petite mémoire est Puzzled (JoyJoy en japonais) avec 22 MB "seulement".

Les conversions des jeux Neo-Geo sur les consoles 8/16 bits des années 1980/1990 (Megadrive, Super Nintendo et PC Engine) font peine à voir, sauf sur Super CD-Rom avec Arcade Card en support pour la surdouée de Nec). Sur les nouvelles 32 bits qui pointent leurs supports CD et leurs polygones en 1994/1995, ce n'est pas mieux : la Saturn de Sega s'en sort mieux que la PlayStation de Sony grâce à des cartouches vendues avec les jeux qui ajoutent de la RAM supplémentaire à la console. La PlayStation 2 et ses 128 bits nous offre de belles compilations de jeux Neo-Geo sur DVD. La PlayStation 3 apporte la dématérialisation des jeux avec le PlayStation Network (PSN) qui accueille fin 2010 les premiers jeux Neo-Geo, regroupés sous la bannière Neo-Geo Station.

Avec un catalogue de 148 jeux officiels (arcade et console réunis), la Neo-Geo propose quasiment tous les genres, avec en plus cette touche de folie et de fun propre à l'arcade. Les jeux de baston sont évidemment majoritaires avec plusieurs séries cultes (Fatal Fury, Samurai Shodown, Last Blade, King of Fighters). Les beat'em up, typiquement arcade, sont originaux et furieux (Mutation Nation, Robo Army, Eight Man, Sengoku). Les run'n gun sont cultes (Metal Slug, Shock Troopers, Spin Master). Les shoot'em up magistraux (Last Resort, Pulstar, Blazing Star, Viewpoint, Strikers 1945). Les jeux de sport beaux et accessibles (Baseball Stars 2, League Bowling, Neo Turf Master, Super Sidekicks, Street Hoop, Wind Jammers). Les jeux de plates-formes et de plateaux sont géniaux (Blue's Journey, Nightmare in the Dark, Zupapa). Enfin les jeux de stratégie/vs sont colorés et nerveux (Puzzle Bobble, Magical Drop, Neo Bomberman). D'autres jeux sont aussi représentés : courses (Riding Hero, Trash Rally, Over Top), Quiz et Mahjong.

En 2000 SNK signe ses deux derniers jeux sur Neo-Geo. Metal Slug 3 (708 MB) et The King of Fighters 2000 (688 MB) sont de magnifiques cadeaux à leurs fans.
Metal Slug 3, long et difficile, propose plusieurs chemins alternatifs à l'intérieur des niveaux, des graphismes extraordinaires, de nouveaux slugs surprenants à piloter, des passages d'anthologie, une bande son toujours au top et une animation qui tient le choc. Un des meilleurs épisodes de la série.
KOF 2000 compte 34+1 personnages, plus de 40 strikers issus des jeux SNK, une jouabilité tactique complète (counter et armor modes, stockage des power gauges pour activer les desperation et super desperation moves, strikers et provocation). Les décors, musiques, bruitages et animations sont de grande qualité.

En difficulté depuis 1999, SNK est racheté par Aruze en 2001 et mise en faillite dans la foulée. La même année, Eikichi Kawasaki le père fondateur de SNK créé la société Playmore et rachète la marque et les licences des jeux SNK. En 2002 SNK Playmore est née et une douzaine de nouveaux jeux sortent en arcade et sur console. Malheureusement, les programmeurs et graphistes de la belle époque sont déjà partis vers d'autres sociétés de jeux vidéo d'arcade. Les nouvelles productions sont développées par des sociétés tierces et parfois un cran en dessous. Certains jeux valent quand même le détour avec des nouvelles versions de licences bien connues (Rage of the Dragons et Power Instinct Matrimelee) et des ambiances musicales du tonnerre. A noter la légère déception du cross-over tant attendu SVC Chaos - SNK vs. Capcom.

En 2004 SNK Playmore sort le dernier jeu Neo-Geo : Samurai Shodown V Special (708 MB). Avec une durée de vie 14 années, le système Neo-Geo établit un record historique, tant pour le système d'arcade MVS que pour la console de jeu AES. Après une première version sortie la même année, Yuki revoit sa copie et met à jour son jeu : plus violent, mieux équilibré, 28 personnages jouables dont les boss de la saga, mais moins de décors et disparition du mode histoire de la version japonaise (scénario du personnage, carte, dialogues d'avant et d'après match).

Depuis, SNK Playmore a développé quelques bons jeux sur le système d'arcade Atomiswave de Sammy : The King of Fighters Neowave, Neo-Geo Battle Coliseum, Metal Slug 6 et Samurai Shodown VI par exemple. La société publie des conversions de jeux Neo-Geo et des compilations sur PS2/Xbox et des tas de jeux sur téléphones portables. Un site spécial est dédié aux jeux SNK Playmore sur tous les supports (japonais).

Encore aujourd'hui, des prototypes de jeux non commercialisés à l'époque refont surface, permettant de découvrir certains jeux de qualité injustement oubliés.

Des jeux homebrew faits à la maison sortent timidement sur ce support : certains sont gratuits, d'autres commercialisés avec cartouches, artworks et livrets.

NG:DEV.TEAM développe et édite des jeux de qualité professionnelle et donc chers depuis 2006 (Last Hope, Fast Striker, GunLord, Neo XYX et Razion en 2014).


Quelques hacks sont intéressants : en ajoutant/mixant intros, personnages, décors et graphismes d'autres jeux, on obtient des versions originales à essayer.

En 2010, le site NEOGEO MUSEUM est mis en ligne pour les 20 ans de la Neo-Geo.
En 2015, la machine de SNK fête ses 25 ans et fascine toujours autant les joueurs.